Le mot du Rabbin

NISSIM SULTAN
Rabbin Bordeaux

Nissim Sultan est né à Paris en 1976 et grandit dans les communautés de Drancy puis Villiers-le-Bel où sa famille est très impliquée. A l’âge de 15 ans, il choisit d’intégrer le lycée de la Yeshiva d’Aix-les-Bains où il côtoie au quotidien Rav Haïm-Ytshok Chajkin, disciple du ‘Hafets ‘Haïm, et, après son baccalauréat, étudie auprès de Rav Réouven Elbaz, lui-même disciple indirect du ‘Hazon Ich. De la technique d’étude particulièrement opiniâtre de ce dernier, il tient l’essentiel de sa formation intellectuelle.

En 1998, il intègre par idéal l’Ecole Rabbinique de France directement en deuxième cycle. Par la suite, il développe sa formation continue, rabbinique comme universitaire. Notamment, il fréquente le Kollel de Neuilly sous l’égide du Grand Rabbin de France Joseph Sitruk zatsal, puis se lance dans la création du « Kollel des Jeunes Rabbins » au sein de la communauté de Villiers-le-Bel.

Marié en 1997 à Julie ne Bitton, ils sont aujourd’hui parents de huit enfants de 21 à 3 ans : Rivka, Léa, Naomi, Mazal, Avi, Hillel, Myriam et Hadassa. Julie est rabbanite, ballanite, formatrice de mariées et enseignante formée à l’Institut André Neher. Elle assume avec lui le travail rabbinique au sein de leurs communautés successives.

En effet, devenu rabbin consistorial de Villiers-le-Bel en 1999, il développe avec d’autres la Yeshiva d’été du Consistoire, est chargé de projet aux Services Educatifs et rejoint la commission « Bioéthique et Judaïsme ».

Il devient rabbin d’Aix-en-Provence en 2008, où il crée « l’Union des Etudiants Juifs du pays d’Aix », le groupe interreligieux « Croyants dans la cité » ainsi que « le Kollel de France », une formation continue rabbinique augmentée d’un module de culture générale et de management. Il intègre en parallèle une nouvelle commission consistoriale dédiée à l’éthique des affaires sous l’égide du Grand rabbin de France Gilles Bernheim, depuis 2016 consacrée à « la numérisation de l’économie et des savoirs – algorithmes et Big Data ».

En 2014, nouveau challenge en tant que rabbin de Grenoble avec la création du « Rabbinat de Grenoble » et de « Grenoble Etudes Juives ». Par ailleurs, il est intervenant à la formation « Emouna – L’Amphi des religions » à Sciences Po Paris ainsi qu’au Collège des Bernardins et est contributeur à Akadem, RCJ et pour le magazine l’Arche. Il participe en 2019 aux « Assises du Judaïsme Consistorial » à Bordeaux.

Juillet 2020, il devient rabbin de Bordeaux avec mandat de créer du lien, développer l’étude pour tous, rassembler la jeunesse en s’entourant d’hommes et de femmes déterminés à inscrire la communauté dans son histoire prestigieuse. En travaillant pour son avenir, puissions-nous, comme elle le mérite, la faire rayonner sur le judaïsme français.