Préparez vos cérémonies

Brit Mila

La Brit Mila symbolise l’alliance contractée entre D. et Abraham. Elle est pratiquée à 8 jours par une personne habilitée.

Vous attendez un heureux évènement et vous souhaitez des informations concernant l’organisation ? N’hésitez pas à contacter le 05 56 91 79 39.

Nous vous souhaitons dores et déjà un grand Mazal Tov !!

Bar / Bat Mitsva

La Bar Mitsva est une cérémonie durant laquelle l’enfant prend conscience de son passage à l’état d’adulte. Il devient entièrement soumis aux préceptes de la Torah. Elle est pratiquée à 12 ans pour les filles et à 13 ans pour les garçons.

Le temps de préparation à la Bar Mitsva est assez long. Aussi nous vous conseillons de ne pas attendre la dernière minute pour vous renseigner et pour prendre rendez-vous avec le rabbin.

Tizkou lamitsvot latorah oulmaassim tovim
Mazal Tov.

Mariage

Le mariage est pour le judaïsme un des fondements de la famille. Aussi il s’agit d’un moment de grande joie aussi bien pour les mariés que pour l’ensemble de la communauté car la cérémonie du mariage est comparable à la création d’un petit sanctuaire, Mikdach Méat.

Le mariage dans le judaïsme se déroule en 2 temps :

  • Les kiddouchins durant lesquels le mari consacre son épouse
  • Les nissouins célébré par les 7 bénédictions qui permettent l’union du couple dans la joie, l’allégresse et le bonheur.

Vous pouvez ouvrir un dossier de mariage auprès du Grand Rabbinat de Bordeaux en appelant le 05 56 91 79 39 pour fixer un rendez-vous.

Pièces à fournir pour chacun des mariés :

  • Un extrait d’acte de naissance
  • La copie de la ketouba des parents

Deux personnes juives vous connaissant bien et pouvant attester que vous êtes célibataire

Tarifs : variables (se renseigner auprès du Rabbinat)

Attention ! Le mariage religieux ne peut avoir lieu qu’après le mariage civil.

Tizkou libnot bayit cacher veneeman beisrael

Chalom Baït

Il arrive que certains couples traversent des périodes de crise et qu’à l’issue de celle-ci le dialogue au sein du couple devient difficile. Il est alors recommandé de chercher de l’aide extérieure.

Le rabbin peut vous recevoir seul ou en couple, en toute confidentialité pour évoquer avec vous les problèmes et essayer de mettre en place des solutions afin de retrouver la paix dans le foyer.

Divorce

La Torah reconnaît le droit au divorce pour un couple qui ne veut plus vivre ensemble. Par contre, le divorce civil n’est pas suffisant vis-à-vis de la Torah, ni donc pour établir une rupture du lien marital.

En d’autres termes, même si le couple a divorcé civilement et si les ex-conjoints vivent séparément, ils demeurent encore, du point de vue de la Torah, mari et femme. Dans ce cas de figure, si la femme s’unit à un autre homme, non seulement elle contrevient gravement à un commandement de la Torah, mais les enfants nés de cette relation sont considérés comme mamzérim (issus de relations interdites). D’après la Torah, ils ne pourront jamais se marier.

Pour plus de renseignements concernant le divorce vous pouvez contacter le rabbin au 05 56 91 79 39 ou par le formulaire de contact.

Décès

Lorsqu’un décès survient il est important d’inhumer le défunt le plus rapidement possible (La loi française exige un minimum de 24h entre le décès et l’enterrement). C’est pourquoi il convient de prendre rapidement contact avec une société de pompes funèbres ainsi qu’avec le Consistoire (05 56 91 79 39) pour organiser au plus vite les obsèques.

Min Hachamayim Tenou’hamou

Conversion

La démarche de conversion, que nous appelons adhésion à la Torah, est tout à fait possible. Elle répond à une discipline stricte puisque le candidat doit s’engager à respecter sans exceptions l’ensemble des commandements de la Torah.
C’est pourquoi, durant de nombreuses années, le candidat doit apprendre les différents préceptes avant de passer un examen de connaissances comprenant une partie écrite et une partie orale.

Les conversions sont effectuées par le Beth Din de Paris, le rabbin de Bordeaux étant uniquement le tuteur du candidat.
Pour de plus amples renseignements contactez le Grand Rabbinat au 05 56 91 79 39 ou par le formulaire de contact.

Temps juif

Le calendrier hébraïque est fondé sur des mois lunaires et des années solaires. Ainsi, le premier jour de chaque mois coïncide avec la « naissance de la Lune ».

A l’origine, le calendrier n’était pas obtenu par un calcul astronomique des révolutions lunaires. Il était donc nécessaire d’apercevoir le nouveau croissant de Lune pour affirmer le passage d’un mois à l’autre.
Vers la fin du mois d’Adar, le Beth Din décidait parfois, d’après l’état de la floraison, d’ajouter un mois supplémentaire, Adar II.

Ainsi compensait-on l’avance prise par l’année lunaire sur le cycle des saisons.
De cette façon, Pessa’h était toujours fêté au printemps, Roch Hachana en automne, etc